mercredi 13 juin 2012

Bande dessinée africaine: Le sorcier de l'aérographe se signale


Titre : Magie noire
Auteur : Groud  Gilbert
Editeur : Albin Michel
Année : 2002
ISBN 2-226-13642-8
Magie noire est loin d’être une œuvre d’initiation à la sorcellerie. Comme pourraient le penser certains  à l’évocation de ce titre. Bien au contraire. C’est une œuvre en deux tomes qui met en lumière les méfaits de la sorcellerie en Afrique. Selon l’auteur, le nombre de personnes tuées avec la sorcellerie est mille fois plus important que les victimes africaines de la première et la deuxième guerre mondiale. Il en sait quelque chose, pour être né dans une famille où se pratique la sorcellerie. Découvrez la profondeur de l’Afrique à travers cette œuvre majeure dont la date d’exécution  se situe en 1985.
Parlant de technique, il s’agit de la couleur directe exécutée sur du papier Canson en l’occurrence. Des  coulées de colorex et de gouache au pinceau rehaussées par une exécution  à l’aérographe donnent à voir un album d’une beauté remarquable. Les planches éditées se rapprochent des originaux certes. Mais pour celui comme moi qui a eu l’opportunité de voir les planches originales, il y a une différence. C’est un vrai régal, croyez-moi. Du nectar graphique et chromatique.
Groud Gilbert est un auteur ivoirien de BD. Il a fait l’Ecole des Beaux-Arts  d’Abidjan (Côte d’Ivoire) en 1979. Ses encadreurs de ladite école l’ont surnommé à juste titre « le sorcier de l’aérographe ». A cause de sa parfaite maîtrise de cet instrument indispensable à tout bon graphiste de l’époque. Il fait danser les couleurs sur le papier. Au rythme de son tango dont lui seul a le secret. Comme quoi, il y a du talent en Afrique !
Seul regret : le titre et le prix de l’album. Ils ont été pour beaucoup dans la mévente de cette bande dessinée. Est-ce une volonté manifeste de sabotage de l’œuvre de cet auteur africain ? La sorcellerie est-elle passée par là ? 25000FCFA. Pour un album de BD! De quoi décourager même les plus nantis. Une mauvaise politique éditoriale et commerciale des éditions Albin Michel. Cette malheureuse expérience devra interpeler  les  auteurs quant au choix du titre de leur album décidé unilatéralement par l’éditeur.
Magie noire, une œuvre à découvrir absolument !

1 commentaire:

  1. Je pense bien que le prix exorbitant de cette BD y est pour quelque chose. Même en Europe cela me semble un peu chère à plus fort raison en Afrique. Dommage et espérons qu'il va rebondir ailleurs sur d'autre projet, chez d'autres éditeurs finalement sans magie noire et sans aucun mystikri Mystikra ! hahaha !

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget