dimanche 18 novembre 2012

Yaoundé 2012 : Dédicace à l’Institut Français


 Des magazines de bd étaient en vente dans l’enceinte de ce haut  lieu culturel ce samedi 15 septembre 2012. Entre autres : Bitchakala le magazine de BD camer (camerounaise). Un bimestriel. J’ai pu me procurer les trois numéros disponibles parus en mars, mai et juillet 2010. Ils m’ont été dédicacés par un des auteurs au talent indiscutable nommé Pondy Georges. Un recueil d’album regroupant 2 histoires d’auteurs était aussi de la partie. C’est « Blood city ».
Des dessinateurs, encreurs et scénaristes se partagent le travail dans ces différentes publications du collectif A3. Ce sont : Ntep Kelly, Bertin Beyem Gouong, Onabel Edjecka, Charles Afane, Yannick Deubou, NGouabou Cyrille, Paule Mballa, Fouejeu Julien, Wandji Narcisse, Paul Stevek, Bg Laube, Ngueyili Evodi.  
Ces auteurs de grand talent y interviennent  avec des styles différents allant de l’influence du franco-belge, du manga aux comics américains. Avec un mélange de ligne clair et de modelé. En noir et blanc. Pour le bonheur des bédéphiles.
Seul hic : la mauvaise qualité de l’impression par endroits et quelques coquilles au niveau des textes.  Mais cela n’enlève en rien à la grande qualité du travail de ces  auteurs qui démontrent ainsi aux yeux du monde qu’ils ont du talent à revendre ! Vive le neuvième art africain !


vendredi 16 novembre 2012

YAOUNDE 2012 : LE PANEL SUR LA BD A L’INSTITUT FRANÇAIS



 Ce samedi 15/09/2012 à l’Institut Français a eu lieu le panel sur la BD. Il a vu la participation de  Gregory Burgess, éditeur servant d’interprète à Nate Butler président de Comix35, Groud Gilbert auteur de la BD « Magie noire », Benjamin Kouadio auteur de John Koutoukou : « Responsable irresponsable ». Yannick Deubou Sikoué du collectif A3  jouait quant à lui  le rôle de modérateur. On notait aussi la présence de Didier Millotte auteur de BD et illustrateur. Elle fut de courte durée car notre artiste a eu un malaise qui l’a conduit à un repos forcé à la Maison Silo. A son corps défendant. Mais il y a eu plus de peur que de mal.
Concernant le déroulement, le premier à prendre la parole était Nate Butler. Son intervention a porté sur l’importance des comics dans le monde. Avec les exemples édifiants du Japon, des USA, de la Grande-Bretagne. Yannick en tant que modérateur a dressé le tableau des comics en Afrique. Avec des chiffres à l’appui. Intervention très appréciée du reste par le président de comix35 qui n’était pas au fait de ces informations.
Benjamin Kouadio a  instruit l’assistance sur les différentes étapes de la réalisation d’une BD. Depuis le synopsis jusqu’à la mise en couleurs.  Sous une forme très pédagogique. Avec en prime des anecdotes sur la naissance de son premier album intitulé John Koutoukou : « Responsable irresponsable » paru aux éditions Céda en 1999.
Groud Gilbert a quant à lui parlé de son album « Magie noire » paru aux éditions Albin Michel en 2003. Il n’a pas manqué de s'attarder sur le titre de son album qui a été pour beaucoup dans la mévente dudit album. Même si graphiquement c’est une œuvre majeure.
Une performance de Nate et de Benjamin avec les personnages de Batman et John Koutoukou a clos cette partie des exposés. Une série de questions à l’endroit des auteurs invités s’en est suivi. Elles avaient trait à la vulgarisation du neuvième art africain qui compte beaucoup d’auteurs pétris de talents multiples et multiformes.
Une séance de dédicaces d’œuvres d’auteurs présents a clôturé cet évènement. Nous sommes repartis de ce lieu en caressant le secret espoir d’une émergence au niveau mondial de cet art qui peine à se faire connaître. Malgré le talent existant des auteurs. Peut-être faut-il chercher ailleurs la source du problème.

jeudi 15 novembre 2012

Côte d'Ivoire: L’homme et la femme désormais chefs de famille au même titre.



Du jamais vu ! Koutoubou ! Deux capitaines dans un même bateau. Étincelles dans l'air! En perspective. Où allons-nous ? Il n’y a donc plus un chef et un sous-chef. Déjà que des femmes n’ont pas attendu ce projet de loi permissive pour s’ériger en maîtresse absolue de la maison. En portant la culotte. A-t-on mesuré les conséquences d’une telle décision impopulaire ? Au nom de quel(s) intérêt(s) ? L’ampleur des divorces n’interpellent-elles pas au point de venir en rajouter? Au nom de quelle égalité ?
Un coup d’état en bonne et due forme. Un adage bien connu  de chez nous dit ceci : « Quand la tête est là, le genou ne porte pas le chapeau. » Maintenant qu’il y a deux têtes, sur laquelle ira le chapeau ? Et demain, ce sera quoi ? La légalisation du mariage homosexuel?
Wait and see !

dimanche 11 novembre 2012

Petit Débrouyair: Monde cruel(30)


Paroles vivantes(1)

Apocalypse 1: 5b-7
..."A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume de sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen!
Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l'ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen!
Bon Dimanche à tous!
Une erreur est survenue dans ce gadget