dimanche 7 juillet 2013

Grande première du film d'animation ABLA POKOU


La projection  du film d’animation Abla Pokou a eu lieu hier Samedi 06 juillet 2013 au cinéma Primavera en Zone 4 à Marcory. Une grande première en Côte d’Ivoire. Il s’agit du premier long métrage d’animation en 3D réalisé par de jeunes ivoiriens pétris de talent.
J’ai failli ne pas aller à ce rendez-vous. A cause de cette pluie diluvienne qui s’est abattue toute la matinée sur Abidjan. Heureusement qu’à partir de 13h30, le ciel est devenu clément un tant soit peu.
Il y avait du beau monde à cette projection. Des enfants accompagnés de leurs parents, des jeunes, Nul ne voulait se laisser compter cette histoire. Les deux séances prévues pour ce jour étaient loin d’être suffisantes. Une autre séance a été ajoutée, vue l’affluence. C’était magnifique ! J’aurai pu immortaliser ces instants. N’eût été le fait que j’ai oublié mon appareil-photo numérique à la maison.
La projection s’est bien déroulée. J’ai aimé le jeu des acteurs. Même si il y a des choses à améliorer. Comme l'animation de certains personnages qui manquait de naturel. Les personnages secondaires m’ont bien fait marrer : Kouadio Têh, le fils de Kongouê Têh, le porte-parole stagiaire…
Pour revenir à l’histoire, je retiens le courage, la bravoure du personnage principal qui est Abla Pokou. Je loue son caractère pacifique. Malgré la douleur à elle infligée, les persécutions, les coups bas, la perte d’êtres chers qu’elle aimait, Pokou n’a nullement cédé à la vengeance. Préférant partir loin dans une autre contrée pour éviter une guerre fratricide à son peuple.
Elle nous donne une belle leçon dans cette Côte d’Ivoire qui se remet doucement de ses blessures suite à des années de souffrances mues par la haine, la division, les rancœurs, le désir de vengeance, la stigmatisation….
Bravo à cette jeune équipe chapeautée par Kan Souffle qui dirige la structure de production Afrikatoon. Encore bravo, les gars ! Et bon vent pour les joutes futures.
Nous sommes fiers de vous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget