vendredi 20 septembre 2013

La carapace perdue: Assamala Amoi et Benjamin Kouadio



Titre: La carapace perdue
Auteurs: Assamala Amoi et Benjamin Kouadio
Editeurs: Néi/Edicef
Année: 2000

De tous les albums de littérature enfantine que j’ai réalisés en tant qu’illustrateur, seul celui-ci est mon préféré.  Car bien confectionné, mieux rendu, respect des couleurs en phase avec les originaux. Pour une fois, l’illustrateur n’a pas été trahi. Le plus souvent, il y a un constat amer qui est fait. Entre les illustrations imprimées et les planches originales, un grand fossé les sépare. Comme le jour et la nuit. Au grand dam de l’illustrateur. Que de frustrations !

 Les éditeurs n’ont toujours pas respecté le travail des illustrateurs. Et pourtant, nul n’est sensé ignorer l’importance de l’illustration dans un livre pour enfants. Ces derniers entrent dans l’univers abstrait du texte par le biais de l’image. 

Pour revenir à l’album, c’est l’une des rares fois où l’éditeur s’est impliqué dans la confection d’un livre en faisant intervenir un imprimeur digne de ce nom pour élaborer cette noble tâche. Chapeau ! Puisse cela servir d’exemple à ces pseudos éditeurs qui mettent à mal l’univers de l’illustration.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget