vendredi 5 octobre 2012

FIBDA 2012: Trop beau pour être vrai.

L'aventure algérienne n'aura pas lieu. Du moins cette année. Et pour cause? J'ai été débarqué. Pour absence de visa. Ce précieux sésame que les organisateurs du FIBDA avaient prévu me remettre à Alger. Chose inhabituelle.  Moi qui n'attendais que la lettre d'invitation légalisée à Alger pour faire mon visa à Abidjan. Exigence de l'ambassade d'Algérie ici, du reste. Une attente qui a duré deux semaines. Sans résultat probant. Rien ne laissait poindre dans le ciel algérien. Malgré mes relances. A qui la faute? Lourdeur administrative oblige!

Merci tout de même pour l’invitation. Et aussi pour le billet d’avion. Qui n’aura finalement servi à rien.  Sauf à me priver de sommeil. En lutte avec Morphée. Entre 22 heures et 4 heures du matin. Dans le hall glacial d’un aéroport ouest-africain. Celui de la Côte d’Ivoire. Mon pays. 
Tout ce que Dieu fait est bon. Ce n'est que partie remise. Allez, au boulot! J'ai des planches à mettre en couleurs. Bon festival à tous les festivaliers! A bientôt!

3 commentaires:

  1. Ah !! :(
    Vraiment. Je suis navré pour toi.
    Remets-toi en faisant tes belles planches qu'on apprécie de Paris à Abidjan en passant par Alger !

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Didier. J'apprécie à leur juste valeur ces propos qui me touchent particulièrement. Que Dieu te bénisse et te garde. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. désolé pour toi Benjamin Kouadio il semble que tu n'étais pas seul dans cette situation mais c'est comme tu l'as dit, ce n'est que partie remise bon courage!!!

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget